Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 11:26

Une année sans écrire là, j'aime bien casser mes habitudes et retrouver le plaisir sincère.

L'année 2016 se termine, une assez bonne année. 5 expositions (3 solo, 1 à 3, 1 à 2), quelques pièces en moins sous mon escalier réserve, quelques pièces en plus...toujours sous mon escalier, à la Laiterie.

Ma série des pièces gravées sur formica (plateaux de tables et de chaises) augmente et le plaisir est toujours au rendez-vous, l'envie surtout. LES PIEDS SUR LA TABLE en est à sa 45ème et d'autres arrivent, je n'ai jamais fait autant de pièces pour une série. Mon seul souci incompréhensible et piquant est le décalage entre les retours tellement positifs que je reçois avec vifs encouragement à continuer, et le fait qu'on ne cherche pas à les posséder (2 sur 45). Je crée une collection mais je ne veux pas être le collectionneur de mes oeuvres, normal !!! mes chaises ont presque plus de chance (LES PIEDS SUR LA CHAISE), la 13ème arrive, m'attend à l'atelier.

Les oeuvres des artistes doivent circuler, appartenir à d'autres personnes, créer la surprise et l'intérêt ailleurs, trouver son public au delà de son propre territoire. J'ai souvent la sensation de "faire parti des meubles" à Bordeaux et autour. Je n'ai pas forcément les solutions, mais mon acte de résistance artistique qui régit ma vie va m'obliger à trouver des projets AILLEURS. Nécessité faisant loi je vais devoir m'extraire de mon territoire de sécurité, tout est à faire...

Les coïncidences aventureuses m'amènent à regarder vers les Pyrénées, un grand territoire, affaire à suivre....

Demain 27 décembre, lors d'une conférence à la villa Mirasol à Mont de Marsan, je parlerai de mon rapport d'artiste à l'art sacré, de mon expérience en ce domaine ( réalisation de l'Autel et de l'Ambon de l'église de Saint Pierre du Mont, d'une série de 12 Pleurants, d'une annonciation, d'un Noli me Tangere, Arbre de Jessé et autres... ), ceci juste en face de ma maternelle et de mon premier lieu de rêverie solitaire, dans cette grosse et belle villa énigmatique que je regardais de l'autre rive de la Midouze comme un château d'un conte.

Je n'ai aucune certitude sur l'année 2017 ( expos, séries, ateliers, moyens de gagner ma vie ) mais l'aventure est là et elle vaut vraiment d'être vécue, avec confiance et sourire, même si ce n'est pas toujours facile.

à très vite... portez vous bien. et très bonne année 2017 à tous.

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 16:59

Comme chaque année, la période froide commence à l'atelier, les nuits de création sont fraîches, graver dans le formica à genoux, tout concentré sur moi-même me réchauffe bien et me rend très vif. Mais une petite voix me susurre : Vivement le printemps.

Je continue mes pièces gravées sur formica, mon aventure d'artiste est là dedans depuis quelques mois et pour encore. Les 10 pièces prévues de la série LES PIEDS SUR LA CHAISE est terminée depuis quelques temps, je les montrerai en janvier à Talence au Forum des Arts avec d'autres pièces. J'envisage une suite future, la série comme souvent reste ouverte.

LES PIEDS SUR LA TABLE 33 et 34 existent et sont plutôt "heureuses", 35 est dessinée et attend son heure, ses heures, pour passer à l'étape du sillon gravé. Depuis quelques temps les structures architecturales et celles des squelettes d'animaux m'intéressent.

En ce moment je réalise pour un premier volet de 15 ( il y en aura 45 ou 50 ) la série TRAITS D'HUMAINS sur des échantillons d'époque de la marque Formica ( cadeau précieux d'une amie ) où je crée des couples improbables où je convoque pour une fois mes héros de bande dessinée comme Tintin, Obélix, Bibi Fricotin, Lucky Luke, Averel Dalton et bien d'autres ( même le Petit Prince ) à qui je trouve une petite amie d'une autre époque plutôt érotisée.

Cette fois ci, je n'utilise pas l'ombre portée d'un corps, je joue vraiment en créant ces couples improbables et adapte mes couleurs au pastel gras à ces fonds formicables tous différents.

J'essaie d'adapter mon travail à l'époque vers un peu plus d’accessibilité dans le format et le prix... et cela reste bien mon travail sans le dénaturer en me procurant beaucoup de plaisir tout en apprenant pour après ( légèreté, adaptation de la couleur au fond et utilisation de différentes couleurs. Que du bonheur...

Ces 15 premières pièces seront montrées dès Jeudi dans mon atelier et pour 4 jours ( ou plus pour moi ) lors d'une exposition RIF ( les 10 artistes pour un dernier tour, exposés cet été à la galerie Ella Dune à Arcachon ).

J'ai une très bonne énergie et c'est tant mieux ( au moins pour moi ) mais je m'inquiète comme beaucoup de l'absence d'argent, la disparition des projets et la frilosité des éventuels acheteurs de nos oeuvres. Comment tenir, payer notre quotidien, résister, tenir...les temps sont durs.

Alors je crée, avec bonheur, sourire, au moins là je suis à ma place.

J'ai lancé quelques dossiers comme des bouteilles à la mer pour de prochains projets/expositions, il m'en faut lancer d'autres. Montrer ailleurs est important.

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 18:58

Je n'aime pas l'été, le voilà passé, un de plus, surtout Aout. L'énergie est là, la bonne.

3 expositions derrière, en trouver d'autres pour les mois qui arrivent, toujours ce cycle depuis longtemps. Toujours créer, chaque jour/nuit, des fois montrer, quelques fois vendre et relancer encore pour tenir, résister, payer sa liberté avec son plaisir, rares sont les réels acquis dans nos vies d'artistes, justes techniques à force de faire...et pour cela il faut faire, toujours.

28 ans après ma sortie de l'école des Beaux-Arts à ne faire que créer des centaines d'oeuvres et des dizaines d'expositions, à résister avec le sourire, à me dire que mon travail plastique est un peu partout dans des collections publiques et personnelles, je me rends compte que tout est à faire comme si rien n'était fait.

A bientôt 54 ans je me sens jeune artiste avec une grande marge de potentiel créatif, il me faudra juste quelques dizaines d'années encore pour assouvir mes désirs de création, cela tient en vie, le plus dur est de la gagner au niveau matériel, ce décalage fait mal et notre époque ne nous aide pas du tout, au contraire, nous devons être en "résistance", ruser, prendre sur soi et des fois accepter ( ou pas ) l'abus de pouvoir de certaines personnes, l'irrespect ou l'inculture d'autres. Ma liberté est toujours passé en premier dans mes choix, mais à quel prix...normal ça n'a pas de prix.

Les oeuvres nouvelles arrivent, la série LES PIEDS SUR LA CHAISE arrive à la 9ème et bientôt la dernière pour un premier chapitre.

La 34ème LES PIEDS SUR LA TABLE est dessinée et attend l'acte de graver.

Des pièces en volume colorées pointes leurs formes, l'envie du retour à l'objet posé.

L'Ambon de l'église de Saint Pierre du Mont a été consacré et a retrouvé l'Autel, réalisé il y a 4 ans, plus tard, il s'agira du " siège de présidence".

Une piste pour un projet de résidence en Guyane.

Prochaine exposition à Talence en janvier avec mes amis Aragon et Bayens. j'y travaille...

Maintenant il me faut trouver de nouveaux projets, ailleurs et plus loin et trouver comment je vais payer le quotidien dans les mois qui arrivent, comme d'habitude et comme d'autres artistes.

Mais qui achète encore des oeuvres d'art ?

sinon tout va bien....

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 16:28

Je reviens par ici, c'est le moment, j'y pense tous les jours.

En quelques semaines pour faire bref, j'ai réalisé et terminé l'Ambon ( le siège de la parole ) de l'église de Saint Pierre du Mont dans les Landes, créé Le choix d'une île 2, inventé 4 pièces de petits formats pour l'exposition Corps des traces à la Galerie Rezdechaussée à Bordeaux, créé la série intime sur formica gravé OPTOGRAMME ( collection de seins et de profils ) pour l'exposition ici à la Laiterie, avancé sur LES PIEDS SUR LA CHAISE 2 et prélevé d'autres ombres portées pour des pièces à venir. J'ai participé au premier volet de l'exposition collective FLUX à Arcachon, Galerie Ella Dune, deuxième volet le 18 juillet ( même artistes/oeuvres différentes ), fais une exposition en solo à la galerie Rezdechaussée à Bordeaux ( 25 pièces ) et une exposition ici à la Laiterie, OPTOGRAMME avec Véronique Lamare et Lucie Bayens, une belle petite expo à visiter jusqu'au 4 juillet. J'ai rencontré beaucoup de personnes très sympathiques, fortifié des amitiés, pensais de nouveaux projets, vendu très peu mais c'est déjà ça. J'avance encore et heureusement.

Maintenant les images de mon travail sont sur MES COLLECTIONS, le système a changé sur ce blog.

Je travaille pour l'été sur ma série gravée LES PIEDS SUR LA CHAISE pour l'exposition A FORCE DE GRAVER... à Talence au mois de janvier ( forum des arts ) projet que j'ai inventé en invitant mes collègues Lucie Bayens et Emmanuel Aragon. La pièce 33 de la série LES PIEDS SUR LA TABLE est dessinée. Tout va bien mais il va me falloir trouver des projets ailleurs et vendre d'autres pièces.

Ceci est un résumé de mes activités récentes, je vais y revenir plus souvent.

A très vite....

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 14:11

Les semaines défilent, encore un hiver derrière, le 8ème à La Laiterie, le repli dans la caverne de l'ours est terminé pour quelques mois, finies les couches de vêtements et l'odeur du pétrole salvatrice, résiste...

De bonne constitution, je traverse assez facilement cette période obligatoire, pas toujours facile mais qui me rappelle les choix de liberté que j'assume et qui n'ont pas de prix, où la notion de confort passe bien aprés. Bref, il fait beau et chaud, j'ai une bonne énergie et c'est tant mieux.

Les choses bougent, heureusement. La série LES PIEDS SUR LA TABLE a 32 pièces, d'autres se préparent, je me méfie de l'enfermement, de la banalisation d'un acte, d'une technique, d'une règle du jeu. Je laisse décanter pour ouvrir ou alimenter d'autres séries ouvertes, tout est histoire de dosage, de vigilance, agir avec désir, éviter l'obligation et l'acte facile de la répétition. Il est facile pour un artiste qui a quelques techniques de ne faire que répéter la même oeuvre jusqu'à l'affadir, jusqu'à l'absense de sens, de pensée, de cohérence. Incarnation, se sentir aventurier de sa vie et de son oeuvre... un pas devant l'autre, un pas assumé et porteur. J'avance, encore et avec le sourire et je sens encore devant moi beaucoup de chemin à parcourir, alors je marche...

Il fallait le bon moment, la bonne mise en place assumée pour entamer une nouvelle série parallèle qui attendait son heure.

Aprés LES PIEDS SUR LA TABLE, je vous annonce la petite dernière LES PIEDS SUR LA CHAISE. Il y en aura surement une quinzaine, j'ai les supports. La première existe et j'en suis heureux, la deuxième arrive et tout s'organise comme d'habitude dans cet empirisme créatif. Il n'y aura que l'ombre portée de Pieds/Jambes, appartenant chaque à une personne différente. L'axe est vertical. Dans chaque pièce les Pieds croisent des relevés de tambours chamaniques, des organisations qui m'amènent Ailleurs et alimentent les choix intuitifs à faire pour "décoller", surprises... et toujours un pas devant l'autre.

Cette série sera montrée au Forum des Arts de Talence en Janvier 2016 dans l'exposition que j'ai inventée A FORCE DE GRAVER... avec mes amis et collégues Lucie Bayens et Emmanuel Aragon.

J'en montrerai surement le début dans une exposition ici, à La Laiterie normalement le 19 juin, exposition avec Véronique Lamare et Lucie Bayens.

Une nouvelle série s'organise, LA DERNIERE IMAGE, pour de petites pièces gravées, de poche.

Pour ne pas oublier mon travail plus classique et retrouver le plaisir des pièces plus picturales (crayons/encres) sur papier et bois, je termine LE CHOIX D'UNE ILE 2, heureux de retrouver le plaisir de la pièce qui pousse couleur aprés couleur...et qui se rapproche un peu plus d'une fin/début, elle arrive bien.

L'Ambon se colore, tranquillement mais je sens venir l'accélération finale, le basculement définitif.

Côté expositions, une exposition collective à Arcachon arrive ( du 23 mai au 21 juin pour le premier volet, et un autre dispositif mi juillet ) Galerie Ella Dune rue Lamartine.

Une autre exposition, seul, Galerie Rez de Chaussée à Bordeaux, au 66 rue Notre Dame, du 27 mai au 06 juin, j'y montrerai des formicas et des pièces plus colorées.

Donc, 3 expositions en 2 mois, une à Toulouse en automne à confirmer.

J'avance...mais il va me falloir vendre quelques pièces, sinon...la cagade.

à bientôt et peut-être dans une expo...et si vous voulez m'offrir vos ombres portées, dites le moi, merci.

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 18:24

Des semaines ont passé, cette sale période de noël et de passage à l'autre année est derrière, janvier est à 2 jours de disparaitre.

Mon 1er de l'an est en février, depuis toujours, je me sais plutôt asiatique lointain, cela doit jouer, la fête du têt étant le 19 février. En décembre j'ai quand même installé et présenté ma série Marin, marine... à Capbreton, une mauvaise période pour ce genre de choses dans l'effervéscence des fêtes à venir, cela va se rattraper et un petit catalogue se prépare. L'accueil était impéccable, mais la communication et la valorisation des oeuvres laisse à désirer, il n'y a pas toujours une pensée sur l'accompagnement des arts plastiques dans les municipalités s'il n'y a pas une personne passionnée par la chose, Capbreton est plus arts vivants, contes, musique et spectacles de rue etc... Mais je suis heureux de l'aventure et du résultat, c'est beaucoup et faire partie du patrimoine me réjouit vraiment.

J'ai terminé l'année avec la 27ème de la série LES PIEDS SUR LA TABLE, ça avance bien, la 28 et la 29ème sont venues agrandir la série, tellement bien que la 30ème se dessine. Des relevés archéologiques et éthnologiques viennent glisser sur mes plateaux de table en formica, des traces de cultures disparues, de pétroglyphes  préhistoriques, enchevêtrement de signes que je décrypte ...ou pas en les gravant, en étant dans le sillon de l'autre, quel réel plaisir, quel lien extraordinaire pour moi. La 30ème m'amène chez les indiens algonquins.

Je pourrais beaucoup écrire sur cette série, en parler encore, organiser des rencontres, expositions ( comme celle, future, avec mes amis  Emmanuel Aragon et Lucie Bayens ayant pour titre A force de graver... pour  le forum des arts de Talence ).

Une nouvelle série gravée sur formica se met en place, celle sur les dossiers de chaise. Le fil conducteur à graver risque d'être ma collecte de dessins sur tambours chamaniques de différents endroits du monde.

Il me faut trouver des pistes pour montrer ces pièces gravées, j'en ai la nécéssité profonde.

L'ambon ( l'objet mobilier, siège de la parole sur lequel on pose et lit la bible )de l'église de Saint Pierre du Mont est là, je commence à y graver des poissons et le mot LE VERBE en hébreux, grec, latin et français ), il viendra rejoindre l'autel, l'annonciation et le Noli me tangere.

A part le fait de devoir trouver de nouveaux projets et vendre quelques pièces ( ce qui n'est pas si facile en cette pèriode ) je suis bien dans mon travail et dans ma vie.

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 17:39

Depuis quelques jours, j'ai terminé la 7ème et dernière  pièce de la série : Marin, marine..., commande de et pour la Maison de l'Oralité et du Patrimoine de Capbreton, 7 pièces sur l'univers de la pêche, de la mer, des poissons, du port de capbreton etc...

5 mois pour 7 pièces comme 7 chapitres ou étapes d'un voyage en mer en quête de la pêche miraculeuse, ou en quête de moi-même, comme souvent. Un beau voyage dont les étapes appartiendront dès le 19 décembre à la ville de Capbreton ( vernissage à la MOP ), restitution...

Un catalogue existera début 2015, les photos sont faites, un peu de texte également.

Mes pièces dans des collections publiques sont nombreuses, peut-être que quelqu'un un jour essaiera de les rassembler, pour l'instant je reste discret mais présent et constant, je m'occupe de la marge, j'avance sur mon sentier sans m'éloigner de la grande route ou de l'autoroute où il aurait fallu que je sois ( un certain système du marché de l'art ou des institutions adéquates ), j'avance encore, un pas devant l'autre et j'aime ça, pourquoi courir ou aller là où je n'ai pas envie d'aller ???

J'ai toujours su que je serai le seul maître de ma vie et encore plus comme artiste, c'est moi qui décide.

Aprés la série trés colorée Marin, marine... je continue en douceur en finissant le portrait d'une amie Daniele Justes, artiste dans l'urbanisme, mosaïste à la base.

J'aime vraiment les commandes, un paradoxe pour moi car je ne me sens aucunement commandé par quiconque, il est évident que personne sur Terre n'est habilité à me commander, à me donner un ordre, cela a coloré ma vie, mes choix... et à 53 ans cela ne changera pas, au contraire et j'y tiens... mais j'aime les commandes dans mon art car je suis libre d'y répondre avec ma liberté et ça c'est bon pour moi.

La 27ème pièce de la série LES PIEDS SUR LA TABLE attend sagement son tour, l'acte de graver me manque, la corne dans ma main gauche a disparu, patience, l'heure arrive. J'ai maintenant besoin d'alterner des périodes Pièces colorées et Pièces gravées, 2 pratiques au même univers, qui se complètent et se nourrissent, j'évite l'enfermement, je respire, encore...encore.

L'Ambon futur de l'église de Saint Pierre du Mont ( Landes ) va être terminé par l'ébéniste choisi Philippe V. , ma part arrive ( même si je l'ai conçu ) et je vais pouvoir graver à la gouge cette fois ci, Poissons ( oui, encore ) et lettre du mot : LE VERBE en hébreux, grec, latin et français. Encore un beau projet bel objet qui rejoindra dans cette douce église l'Autel que j'ai réalisé, l'Annonciation et le Noli me tangere.

Actuellement j'invente un projet : A FORCE DE GRAVER... où je réunirai avec mon travail gravé, celui d'autres artistes en cet acte d'inscrire dans la matière, ce projet devrait être accompagné en parallèle de colloques liès à ce sujet traité dans les sciences humaines ( archéologie, ethnologie ).

Le froid me garde vif, j'avance encore, bonne énergie. 

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 18:26

Depuis hier, l'exposition LES PIEDS SUR LA TABLE est officiellement commencée et ceci jusqu'à la fin du mois. cette exposition de pièces gravées sur plateaux de tables en formica fait suite à celle de saintes. Cette fois-ci j'en montre 24 dont 2 réalisées pour l'occasion, 2 à 2 couleurs. Cette fois j'ai tenté de séparer les pièces sur rallonges et celles sur plateaux, l'espace de la Bibliothèque Flora Tristan ( à Bordeaux ) qui accueille mes oeuvres, s'y prête bien. Je ne sais si il y aura beaucoup de visiteurs pour ce lieu peu connu, mais je me fais plaisir et apprends en montrant. Cette série qui comporte pour l'instant 26 pièces m'importe beaucoup, c'est la série que j'attendais depuis longtemps, il s'y joue quelque chose de différent, je le sais je le sens, il me faut trouver d'autres lieux, faire connaitre, en vendre, je sais ce travail important et précieux, au delà du fait que j'en suis le créateur, il me tarde déjà d'attaquer la 27ème, affaire à suivre... j'ai encore de la marge.

Pour l'instant je termine la 4ème pièce de la série Marin, Marine... ma commande pour la Maison de l'Oralité et du Patrimoine de Capbreton. 7 pièces à rendre et montrer pour le début décembre ( j'y serai d'ailleurs en résidence la semaine prochaine ). La prochaine pièce aura comme invité le Saint Pierre ( également patron des marins pêcheurs ), il y aura un catalogue et j'en suis heureux.

Les petites fraicheurs arrivent, j'aime l'automne comme le printemps, mais l'idée de l'hiver à la Laiterie a de quoi refroidir, cette période me rappelle mon lien à la résistance, au prix et à l'importance de ma liberté, j'assume avec le sourire ces conditions mais je reconnais l'épreuve.

L'année se termine en douceur, celle-ci a été heureuse, je sème pour celle qui arrive, aller un peu plus loin, un pas devant l'autre avec calme et fermeté tout en restant vigilant, la présence de l'étron sur la route est toujours envisageable.

J'ai envie de préhistoire, d'un projet autour de mes pièces gravées sur formica et des gravures animalières et autres sur os, j'ai besoin de nouvelles pistes pour faire circuler et montrer mes pièces, je cherche...

Dans quelques jours je reprends mes activités avec les Pôles séniors, cette année je leur propose de travailler sur le voyage, une sorte d'autoportrait en Ile habitée par les souvenirs liés à l'ailleurs. A voir...à vivre...

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 22:41

Au sol de l'atelier, la 2ème pièce de la série Marin, Marine... attend son vernis fixatif. Après l'hommage à la Baleine de la 1ère réalisée en résidence à la Maison de l'Oralité et du Patrimoine en juillet, je viens de terminer l'hommage au Thon. Il me reste 5 pièces à inventer pour arriver à 7, l'immersion dans mon sujet maritime continue, la 3ème devrait être sous le signe de l'Ange des mers, un requin à tête plate pêché par les pêcheurs capbretonnais, la 4ème devrait voir Octopus. J'apprends, je lis, je suis dans mon sujet ( poissons, bâteaux, mer, pêche etc...).

A Capbreton je me suis nourri des récits d'anciens marins rencontrés ainsi que d'archives, je dois y retourner en octobre pour une semaine. Je tiens mon cap comme un bon capitaine, je sais que pour cette série je dois arriver avec mes 7 passagers début décembre à Capbreton, il devrait y avoir un petit catalogue de ce travail, la série appartiendra à la ville de Capbreton et sera inaugurée début décembre. J'aime travailler sur ce sujet tout en ne sachant pas où je vais, comme souvent. Cette série est un TOUT composé de 7 chapitres, en 7 escales.

L'exposition à Saintes est surement visitée, je n'en ai pas d'échos, je dois y être avec mon amie Véronique le 22 de ce mois pour une vrai présentation, rencontre, Nuit romane, concert + dégustation, un bon moment en prévision.

Il y a quelques jours j'étais en vacances ( c'est rare) avec AM, j'ai découvert de beaux lieux à mettre dans ma boite à trésors, Saint Bertrand de Comminges et sa magnifique cathédrale, la grotte du Mas d'Azil et son musée et surtout, merveille, la grotte de Gargas avec ses empreintes de mains et ses gravures, un endroit magique où je me suis vraiment senti relié, une grande émotion...

La gravure sur formica me manque, j'ai perdu ma corne dans les mains, il y a de fortes chances que je craque pour la 25ème de la série LES PIEDS SUR LA TABLE, il est sur que je n'attendrai pas la fin de la série maritime pour m'y remettre.

Dés la semaine prochaine, cap sur l'Ange des mers, garder la bonne énergie. C'est toujours une drôle de sensation de créer une série en sachant qu'elle ne m'appartient déjà plus alors que je n'en suis qu'au début.

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 23:58

Demain matin, je pars avec mon amie Véronique Lamare avec qui j'expose à Saintes, à l'Abbaye aux Dames du 07/07 au 23/09. Nos deux travaux dialoguant dans la salle capitulaire de ce beau lieu historique, le titre de l'exposition est DE PIED EN CAP et j'y montrerai 15 pièces de la série LES PIEDS SUR LA TABLE, pièces gravées sur plateaux de tables en formica (j'en suis à 24 pièces et 6 autres arrivent).

Je savais bien que cela allait arriver, la dernière, la 24ème, la danse macabre, fait charnière et me permet de penser que j'ai encore beaucoup de marge pour faire évoluer ce travail et me sentir encore aventurier. J'ai utilisé 2 couleurs... et le résultat me laisse à penser pour la suite de bonnes choses heureuses. Affaire à suivre... plutôt exitante.

La série sur laquelle je commence à oeuvrer a pour titre MARIN, MARINE, 7 pièces, commande pour la Maison du patrimoine et de l'Oralité à Capbreton. Une série comme un tout sur l'univers maritime, la pêche, les marins, le port etc... le poisson sera au rendez vous pendant quelques mois, je m'immerge. La première au chapitre sera sous le signe de la sacro sainte Baleine (je sais, ce n'est pas un poisson), je sais qu'il y aura un Octopus et une pêche miraculeuse. J'ai un fil conducteur et une logique dans mes supports, à moi de dérouler la pelote magique.

Cette série appartiendra à la ville de Capbreton, elle devra être terminée pour le début du mois de Décembre et normalement, une petite publication existera.

Je serai à Capbreton du 14 au 21 juillet pour continuer à m'immerger, moi qui ne sais pas nager.

J'ai rencontré l'ébéniste qui devrait construire l'ambon, une belle rencontre, ça avance lentement.

Sinon, tout va très bien.

Repost 0
Published by Pascal Daudon
commenter cet article